Les larmes noires

 

 

On disait autrefois, dans certains pays, que plus les enfants sont tristes et plus leurs larmes sont noires.

En Amérique du Sud, dans certaines régions d’Afrique et ailleurs, beaucoup d’enfants n’ont pas le temps d’aller à l’école. Ils sont obligés de travailler, souvent punis et frappés et ne reçoivent que peu, bien peu de nourriture. Ils sont très tristes et pleurent abondamment.

Des hommes plus filous que d’autres ramassent leurs larmes, en emplissant des paquets de 250 grammes, inscrivent quatre lettres dessus, C A F E , et le vendent dans des pays riches. Des hommes deviennent riches grâce au chagrin des enfants.

 

On dit aujourd’hui, dans certains pays, que plus les enfants sont tristes, plus les hommes riches s’enrichissent et plus les hommes pauvres s’appauvrissent.

 

Vivent les enfants heureux.

 

Thierry Maricourt

Ecrivain – Echangeons Le monde

 

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.